peinture sprayart voyage photo musique

Les peintures à la bombe réalisées par Oli

Bienvenue sur l'espace de mes peintures, j'avais déja vu cette technique de peinture à la bombe il y a fort longtemps dans la rue à Paris. Les résultats m'impressionnaient pour des tableaux terminés en si peu de temps. J'étais aussi beaucoup attiré par l'univers fantastique que dégageait ce style, mais je n'ai jamais eu l'idée de m'y essayer à l'époque car quand on les voit faire si rapidement, ça parait inabordable.

Puis je suis tombé sur des vidéos où l'on pouvait voir plus clairement la démarche à suivre, le matériel à utiliser...bref tout ce qu'il faut pour débuter. Ce qui me plait dans cette technique, c'est qu'elle ne fait pas forcément appel à des talents de dessin ou à des connaissances académiques quelconques, même si ça reste évidemment un plus.

Donc après environ deux à trois semaines à regarder le plus possible de ces vidéos afin de m'imprègner de la théorie...direction le rayon quincaillerie de la grande surface la plus proche pour passer à la pratique.

Dans cette rubrique, vous pourrez donc voir l'ensemble de mes réalisations, de mes débuts à aujourd'hui.

Moi à l'oeuvre:

Bonne visite

Si vous souhaitez un aperçu rapide, voici un diaporama des premières peintures:


 Voici ma toute première réalisation (02/11/2008):

J'ai tenu à commencer simple, juste des planètes, pas de fioritures pour me faire la main 

Et pourtant comme vous pouvez le constater, c'est très perfectible:

- gros pâtés dont un énorme que j'ai ridiculeusement tenté de transformer en météorite

Pied de nez

- planètes ternes, ceci est dû à la dispertion du brouillard de peinture blanche pour l'effet de lumière

- marque des caches, dû à la manipulation et/ou au temps de séchage de la peinture

- le soleil ne ressort pas assez

...mais il faut bien un début à tout 


Deuxième essai (02/11/2008):

Etant donné le piètre résultat de la première, je suis resté sur le même thème et les mêmes techniques de base, en essayant d'en améliorer les résultat:

Les planètes ressortent mieux c'est déja un bon point, ceci est dû au fait que je ne les avais pas volontairement blanchies en opposé de l'ombre. J'ai voulu rajouter cet effet de lumière par la suite, et cela donne l'impression que les planètes sont en mouvements rapides comme des comètes. Tant pis, encore une erreur à ne pas comettre.

La comète est un peu râtée aussi à cause d'une mauvaise inclinaison de la bombe, mais pas trop mal rattrapée par l'adjonction de rouge et de jaune.

La présence des deux soleils sont dûs au fait que j'ai mal visé le point central pour la première, j'en ai donc rajouté un deuxième.

Pour en finir avec mon autocritique, je dirai que l'espace est trop chargé en couleurs et ...encore un gros pâté (difficile de contrôler la bombe quand elle a la goutte au nez)


Troisième tableau (03/11/2008):

Je quitte un peu l'espace pour tenter d'y ajouter des éléments, en l'occurence des rochers et une étendue d'eau 

Ce n'est en soi pas si mauvais si ce n'est des reflets bizarres sur l'eau, qui est d'ailleurs trop bleue compte tenu du ciel. Le plus gros problème reste dans l'écume sur les rochers qui fait un peu tube néon.

L'ensemble reste terne, je n'ai pas fait suffisament attention au sens de pulvérisation quand j'ai travaillé le bas du tableau, ce qui provoque un léger brouillard général.

Mon quatrième (04/11/2008):

Le but était de réaliser une peinture le plus rapidement possible, soit moins de 5 minutes. Utilisation de techniques et d'une figure classique (la pyramide)

Mis à part les coups de couteaux trop réguliers sur les rochers qui manquent du coup de relief, le final reste satisfaisant au regard du temps passé


Cinquième tableau (06/11/2008):

Je me sens plus à l'aise avec les différentes techniques et je décide de passer à quelque chose de plus figuratif, proche de la réalité. Je reste néanmoins en noir et blanc, ce qui est plus pratique pour la gestion des sous couches

Le mieux réalisé reste les sapins en premier plan, les montagnes ne sont pas trop mal. Les seuls éléments qui pêchent un peu sont les sapins en fond (trop grossiers) et l'eau pas très bien exécutée


Sixième tableau (08/11/2008):

Ceci est mon premier essai de ville, de retour dans l'esprit du space painting.

Selon certaines mauvaises langues, ça ressemble plus à une attaque de drakkars qu'à autre chose...passons sur ce point (qui je le reconnais n'est pas dénué de fondement)

Autres points:

- les pyramides manquent d'ombre pour bien se détacher les unes des autres

- les nébuleuses semblent coincées entre les rayons, elles auraient été mieux en horizontal

- L'eau ne reflète pas grand chose

Néanmoins, c'est le tableau le plus lumineux jusqu'à présent, les couleurs se détachent bien


Septième tableau (09/11/2008):

Je réitère mon essai de ville en changeant de technique et en utilisant le plat d'une spatule

La composition du tableau n'est pas très réussi, la ville semble trop contenu entre les rochers du premier plan

L'eau est jolie mais manque de remous, que j'ai ajouté par la suite avec des touches de blanc. J'en ai aussi profité pour corriger un problème de perspective sur la gauche


Tous les tableaux précédents ont été réalisés sur du papier photo format A4, ce qui n'est pas l'idéal, mieux vaut utiliser un format plus grand car il n'est pas si facile d'être précis avec une bombe de peinture

Terre et mer (11/11/2008):

Celui ci est sans aucun doute celui qui m'a pris le plus de temps pour l'insant, essentiellement pour la réalisation des montagnes.

Je suis assez content du résultat même s'il y a pour moi deux gros défauts: l'un dans la composition (le ciel est trop prépondérant), et le pont qui ressort trop vis à vis du reste.


L'éclipse (12/11/2008):

Ce qui est pratique avec les grandes feuilles, c'est qu'on peut y mettre plein de planètes (peutêtre un peu trop d'ailleurs). De retour dans l'espace, j'ai tenté de reproduire le mouvement en spirale d'une galaxie, ce qui n'est pas évident avec une bombe de peinture, la preuve:

A retenter...


Le crâne fou (13/11/2008):

J'ai tenu pour celui ci à sortir des sentiers battus et à me taper un petit délire:

N'empêche que pour une connerie, j'ai eu du mal à donner du relief au crâne, et j'ai passé du temps à déposer finement de la peinture au cutter pour les craquelures des os et les veines des yeux. Mais je trouve qu'il a une bonne bouille Sourire


Chutes d'automne (15/11/2008):

Ceci est mon tout premier essai de cascades, je me suis inspiré des couleurs de saison

Pour une première, c'est plutôt bien en comparaison de ce que j'ai pu observer du travail d'autres débutants en la matière. Le seul petit soucis est que j'ai tapoté pas mal pour donner la texture des rochers et la couleur des arbres, ce qui lui donne un côté tableau d'impressionniste plus que de peinture à la bombe

 

Le vagabond (21/11/2008):

Thème imposé: l'hiver, y en aura d'autres. Evidemment, ça fait un peu palot mais avec un thème pareil, c'est un peu incontournable.

La barrière (22/11/2008):

J'ai souhaité donner moins dans le blizzard avec un ciel plus dégagé, et créer une profondeur avec la barrière en premier plan

N'étant pas trop mécontent des résultats, j'essaye actuellement une combinaisons des deux

Et la voici, les éléments y sont, elle est bien réalisée mais plus terne que la précédente...mauvais choix pour la couleur de ciel  Pied de nez

Bon, marre de l'hiver, la prochaine, je passe à autre chose.


Forêt au matin (24/11/2008):

Un tableau que j'ai beaucoup aimé en vidéo et que j'ai tenté de reproduire, voici déja la vidéo:

Et voici ma copie:

J'ai souhaité changer juste quelques petites choses que je n'appréciais pas...ça reste perfectible, surtout la couleur de l'eau et les cascades.

Excalibur (25/11/2008):

J'étais pas du tout parti pour faire ça, tout le bas du tableau + l'épée sont des rajouts pour cacher des conneries immondes Langue tirée


Crossroads (09/12/2008):

Le but était de travailler sur le thème de la musique...voici ma représentation de la croisée des chemins, endroit où les bluesmen se rendaient pour vendre leur âme au diable en échange de la virtuosité selon le mythe


Space painting (11/12/2008):

Mafoi, pas grand chose à en dire, c'est du classique, un petit loupé sur les cascades qui se croisent un peu et des mauvaises couleurs qui ressortent au grattage


Les rivières pourpres (11/12/2008):

Bon soit, c'est un peu glauque, mais c'est les couleurs de noël, non? Rigolant

Le garde-manger (13/12/2008):

Et bon appétit bien sûr! Clin d'oeil


La planète d'émeraude (14/12/2008)

Je n'ai même pas d'autocritique à faire sur celle-ci, je la trouve très bien, que ce soit les couleurs ou la réalisation


Le palais du sultan (20/12/2008):

J'en dirai pas autant que le tableau précédedent, j'ai foiré les ombres des orangers qui sont trop prononcées et pas d'une forme terrible, le ciel n'est pas très beau, que ce soit la couleur ou les nuages. Quelque chose d'autre me dérange, peutêtre des problèmes de proportions...

Le final n'est pas si mal mais dommage que je me sois foiré sur les finitions car j'y ai passé pas mal de temps (sur ce genre de tableau, c'est le pochoir qui en demande le plus d'ailleurs!)


Les deux suivantes sont des essais ratés au départ, j'ai voulu travailler vite le samedi...et j'ai passé le dimanche à camoufler mes merdes Pied de nez

L'arbre solitaire (28/12/2008):


L'antre du dragon (28/12/2008):

Séquence d'animation pour la nouvelle année (du 01/01/2009 au 04/01/2009):

Une nouvelle année est toujours un nouveau départ, une renaissance...d'où la symbolique du sprinter au départ qui retourne à l'état foetal pour renaître.

4 jours de travail, plus de 60 prises de vue toutes réalisées à la bombe sur la même feuille. C'est pas tant la technique qui prime dans ce projet mais plutôt la patience et l'organisation car il est impossible de faire marche arrière!

Je suis parti d'une feuille noire pour arriver... à une feuille noire, tout ce qu'il reste aujourd'hui de mon travail est une oeuvre de montage numérique.


Le space routard (31/12/08 - j'avais oublié de le mettre):

Le guide alpha du centaure paraitra dans vos kiosques prochainement Rigolant

Ca fait déja un moment qu'il est parti d'où sa barbe et ses cheveux blancs !

Mix de techniques: le space painting classique à la bombe et le célèbre personnage ajouté au pinceau à l'acrylique. Le but était de donner un côté original à quelque chose qui est on ne peut plus commun dans ce style de peinture.


La tour du roi sorcier (11/01/09):

Référence au seigneur des anneaux pour ceux qui connaissent.

Le choix du noir est blanc pour les éléments ajoutés à l'acrylique (tour et nazgul monté) est logique par rapport à leur couleur "naturelle" mais ne permet pas une bonne intégration au reste du tableau plus coloré réalisé à la bombe.


La plage (17/01/09):

 

Beaucoup d'éléments ajoutés au pinceau pour plus de réalisme. La faune est issue de l'île de la réunion, des pailles en queue et un cardinal.

Comme vous pouvez le voir, je me suis un peu laisser aller aux détails Rigolant


La socété moderne (25/01/09):

Ma vision de la société moderne: tout ce qui nous environne semble très rigide et organisé: habitat, transport, réseau, canalisations...il en résulte néanmoins un immense bordel lié à la nature humaine, et c'est tant mieux! Rigolant


Union (le 08/02/09):

Réalisé pour le thème du mois de Février (la Saint Valentin) et inspiré d'une scène de The Wall d'Alan Parker.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site