peinture sprayart voyage photo musique

Le parcours musical d'Oli

Le parcours musical d'Oli:

J'ai commencé la guitare à l'âge de 16 ans à la suite de la rencontre avec Nicolas, qui était dans le même lycée et partageait les mêmes goûts que moi en matière de musique. C'est notre passion commune pour Led Zeppelin qui nous a rapproché, il a proposé de me donner quelques cours...il suffit parfois d'une rencontre pour que votre vie change car la musique a par la suite occupé une part importante dans ma vie. Les bases ont suffit pour me lancer: gammes, constructions d'accords, quelques morceaux choisis. Les débuts sur la guitare ne sont pas si faciles, les cordes "cisaillent" un peu la pulpe des doigts, les muscles ne sont pas développés...il est donc d'autant plus important d'apprendre des morceaux que l'on aime pour être motivé.

J'ai dû jouer environ 1 an tout seul avant de faire la connaissance de Franck qui jouait déja du synthé mais désirait se mettre à la basse. Nous avons alors joué quelques fois ensemble, puis j'ai invité Nicolas à boeuffer avec nous. Il y a dès lors eu une très bonne entente et peu de temps après, Nicolas nous a proposé de le rejoindre avec Stéphane qui jouait de la batterie avec lui (qui se trouve en fait être mon meilleur et mon plus vieil ami). C'est donc le premier groupe dans lequel j'ai joué, et c'est plus ou moins resté la base de toutes les autres formations suivantes.

Les débuts en groupe ne sont pas faciles quand on est tous plus ou moins novices, rares étaient les fois ou nous étions en mesure de jouer un morceau de bout en bout sans que l'un de nous se plante ou perde le rythme. Nous jouions à l'époque pal mal de morceaux d'Hendrix ou des Stones qui correspondaient assez bien à notre formation. Nous répétions alors au grand regret des voisins dans un garage ou dans le sous sol d'une salle paroissiale.

Nicolas quitta ce groupe environ deux ans après, ce fut un coup dur pour nous mais formateur, car il m'a fallu alors assurer seul toutes les parties de guitare et donc me mettre aux chorus plus sérieusement. Je n'ai malheureusement pas d'enregistrements de cette époque (peutêtre Franck conserve t'il encore quelques bandes enregistrées sur un vieux multipiste), mais de mémoire, ça ne devait pas être bien reluisant.

Nous nous sommes vite rendus compte qu'une formation en power trio (guitare, basse, batterie) ne nous convenait pas, bien que si j'ai bonne mémoire, c'est dans cette configuration que nous avons fait notre premier concert. Stéphane nous a alors présenté François, un autre guitariste, avec qui nous avons joué environ 2 ans avant que ce dernier doive partir en province pour poursuivre ses études. Durant cette période, nous avons fait quelques concerts, dont un qui reste aujourd'hui ma plus grosse scène (environ 1500 personnes) mais qui reste aussi la pire (remplacement de Stéphane au pied levé pour cause de départ à l'armée, sono non prévue pour des musiciens, peu de temps pour se mettre en place et faire la balance avec le peu de moyens à disposition). Encore une fois, je n'ai pas conservé de traces de cette époque, si tant est qu'il y ai eu un enregistrement, je n'en ai pas le souvenir.

Stéphane a fait la connaissance de Madeleine (qui joue du piano) par l'intermédiaire de son ancien prof de batterie. Jouer avec un "claviers" plutôt qu'une guitare en deuxième instrument harmonique est différent mais ouvre plus de possibilités sonores. Après quelques répétitions avec Madeleine, nous nous sommes mis en quête d'un chanteur car Franck avait une tessiture limitée (mais déja bien moins que la mienne Pied de nez). C'est par le biais d'une petite annonce que nous avons fait la connaissance et intégré Laurent à notre formation. Ce groupe prenait une autre ampleur que précédemment puisqu'on entrait dans une dimension "semi pro" (j'entend par là que nous étions payé pour faire les concerts alors que ce n'était pas le cas avant).

Afin d'avoir un support sérieux pour démarcher les cafés concert, nous avons enregistré une maquette en studio. A réentendre cet enregistrement, je suis déçu de la qualité, que ce soit sonore ou de notre performance...mais force est de reconnaitre que nous avons fait ça à la va-vite: une seule prise pour tous les instruments en même temps, et un mixage bâclé en deux heures. C'était néanmoins suffisant à l'époque pour son but: avoir un support à laisser aux gérants de cafés pour une date éventuelle. Voici quelques extraits de cette maquette:

All your love:

Soul man:

Under the bridge:

Stairway to heaven:

Runaway (compo):

The party (compo):

(bon, pour les titres des compos...même avec une dizaine d'années de recul, j'ai pas encore vraiment saisi le sens des paroles...m'enfin Sourire)

A suivre...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×